Aides à l'embauche

Il existe de nombreux dispositifs d’aide à l’embauche notamment en ce qui concerne les secteurs géographiques (comme les ZFU, ZRU ou les ZRR) et les salariés spécifiques. Nous allons aborder ici plusieurs dispositifs concernant l’embauche de salariés spécifiques. Vous retrouverez en fin d’article un simulateur vous permettant de tester votre éligibilité aux dispositifs d’aide à l’embauche.

Aides à l'embauche

Demandeurs d’emploi

L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) est une aide financière donnant au demandeur d’emploi un moyen de se former pour répondre à une offre d’emploi. L’aide peut être octroyée à l’employeur s’il souhaite recruter et est disposé à former un demandeur d’emploi ou un salarié en contrat d’insertion. L’APFR peut financer jusqu’à 400 heures de formation pour 5 € par de formation délivrée en interne et 8 € par heure de formation délivrée par un organisme de formation externe.

La préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) est une aide financière du même type que l’AFPR. La différence réside dans le projet d’embauche de l’employeur :

  • POE : CDI, CDD d’au moins 12 mois, contrat de professionnalisation à durée indéterminée ;
  • AFPR : CDD de plus de 6 mois et moins de 12 mois, contrat de professionnalisation à durée déterminée, contrat de travail temporaire de plus de 6 mois au cours des 9 mois suivant la formation.

De plus, il sera possible de cofinancer le reliquat du coût horaire de la formation via un OPCA pour la POE renforcée.

Travailleurs handicapés

Il existe plusieurs dispositifs incitant les entreprises à embaucher des travailleurs handicapés. Ces aides doivent être prescrites par les organismes de placement spécialisés.

On peut citer par exemple :

  • l’Aide à l’Insertion Professionnelle (AIP) : pour une embauche en CDI ou CDD d’au moins 12 mois avec un salarié de 45 ans ou plus. L’aide peut atteindre 2 000 € pour une embauche depuis le 1er avril 2016 ;
  • l’Aide au maintien dans l’emploi des personnes handicapées en fin de carrière : pour les salariés âgés de 52 ans ou plus en CDI pour lesquels le médecin du travail préconise une réduction du temps de travail. L’aide peut aller jusqu’à 20 100 € par an. L’employeur doit s’engager à maintenir le salaire sur la période concernée.
  • La Reconnaissance de la lourdeur du handicap : l’employeur peut demander cette reconnaissance et demander une compensation des conséquences du handicap. La reconnaissance doit être évaluée par l’Agefiph et donne droit au versement de l’AETH. Le montant de l’AETH par poste occupé à temps plein peut aller jusqu’à 10 803,78 €.

Apprentis

Il existe plusieurs aides dans le cadre de l’embauche d’un apprenti. Les aides sont cumulables les unes avec les autres. Voici quelques dispositifs concernant les apprentis :

  • l’employeur est exonéré de charges sociales durant toute la durée du contrat à l’exception de la cotisation patronale d’accidents du travail et maladie professionnelle ;
  • l’aide TPE pour jeunes apprentis : concerne les entreprises de moins de 11 salariés qui embauchent des apprentis mineurs. L’aide peut aller jusqu’à 4 400 € sur la première année du contrat ;
  • la prime régionale à l’apprentissage : concerne les entreprises de moins de 11 salariés qui embauchent des apprentis et peut aller jusqu’à 1 000 € ou 2 000 € par année de formation. Les modalités sont fixées par le conseil régional ;
  • le crédit d’impôt apprentissage : pour les entreprises soumises à un régime réel d’imposition et qui emploie un apprenti pendant plus d’un mois ;
  • la déduction de la créance « bonus alternant » : pour les entreprises de plus de 250 salariés redevables de la taxe d’apprentissage qui emploient plus de 5% d’apprentis (dans la limite de 7%). Le pourcentage d’apprentis au-delà des 5% permet de bénéficier d’un montant forfaitaire de 400 € par alternant de déduction.

Pour finir, vous trouverez sur le lien ci-après un simulateur proposé par le Pôle Emploi permettant de déterminer l’éligibilité aux dispositifs d’aide à l’embauche actuels.

Pour en savoir plus : https://entreprise.pole-emploi.fr/aides-embauche/eligibilite