Aides fiscales liées aux personnes dépendantes

Afin de vous permettre de mieux vous retrouver dans les différentes aides auxquelles vous pourriez avoir droit concernant votre imposition sur le revenu, Compta&Experts vous propose un récapitulatif des différentes aides par thème :

  • aides fiscales liées à la famille,
  • aides fiscales liées aux personnes dépendantes,
  • aides fiscales liées aux dons, cotisations ou souscriptions,
  • aides fiscales liées au logement.

aides fiscales liées aux personnes dépendantes

Le thème présenté ici est les aides fiscales liées aux personnes dépendantes.

Frais d’accueil d’une personne âgée

Il est possible de déduire des revenus, sous certaines conditions, une somme représentative des avantages en nature que vous consentez à certaines personnes de plus de 75 ans vivant à votre domicile. La personne doit être hébergée de manière permanente et ne pas être un parent envers lequel vous avez une obligation alimentaire (possible donc par exemple pour un frère, une sœur, un oncle, une tante ou une personne non apparentée). Il existe des conditions de ressources de la personne âgée. Il est possible de déduire les avantages en réel jusqu’à 3 445 € par an.

Frais en établissement pour personnes dépendantes

Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt pour les frais engagés en établissement pour personnes dépendantes. Si vous êtes accueilli dans un établissement ou service assurant l’hébergement de personnes dépendantes ou dans une section de soins de longue durée d’un établissement de santé, vous pouvez être éligible à la réduction d’impôt quel que soit votre âge. La réduction d’impôt est de 25% des dépenses engagées dans la limite de 10 000 € de dépenses annuelles par personne hébergée.

Primes des contrats « rente-survie » et « épargne handicap »

Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt suite au paiement des primes d’assurances liées à des contrats « rente-survie » et « épargne handicap ». Le contrat « rente-survie » garantit le versement de revenus à une personne souffrant d’un handicap, il est souscrit pour une tierce personne. Le contrat « épargne handicap » garantit le versement de revenus futurs lorsque l’on est atteint d’une infirmité empêchant de gagner votre vie dans des conditions normales. La réduction est plafonnée à 1 525 € de primes avec un taux de 25% (soit une réduction maximale de 381,25€). Le plafond peut être majoré en cas d’enfant à charge.