L'activité

Que retrouve-t-on comme activité professionnelle dans cette catégorie de métier ? Quelles sont les activités périphériques souvent retrouvées dans cette catégorie ?

Dans ces métiers, nous retrouvons les professionnels de la construction, de l'entretien et de la réparation des bâtiments.

Les métiers que nous accompagnons dans ce domaine sont notamment les suivants : maçon, carreleur, électricien, peintre en bâtiment, plombier, serrurier métallier, couvreur, étancheur, menuisier, monteur en installation thermique et climatique, charpentiers, plaquistes, tapissiers, constructeurs, terrassiers, paysagistes, entrepreneurs de travaux publics, gros œuvre BTP.

Tendances actuelles du métier, notre savoir-faire

En tant qu’entrepreneur du bâtiment, le savoir-faire est la première richesse. Il faut également assumer les responsabilités d’employeur et gérer les risques professionnels inhérents à l’activité.

L’activité doit être placée sous le contrôle effectif et permanent d'une personne justifiant d'une qualification professionnelle pour le métier exercé. 

Les enjeux de ces métiers sont notamment le suivi des chantiers BTP (prix de revient, marge) et le recouvrement des créances et impayés.

S’il exerce en entreprise individuelle, le dirigeant aura tout intérêt à soumettre ses comptes à un professionnel agréé pour délivrer le visa fiscal pour éviter une majoration de votre bénéfice de 25%. 

Avec Compta&Experts, vous pourrez gérer ces tâches de manière optimale. Vos tableaux de bord, votre gestion commerciale, votre module note de frais seront présents au quotidien pour vous vous permettre de fonctionner avec fluidité.

De plus, nous serons présents pour vous accompagner dans le suivi de vos relances clients et de votre trésorerie.

Les atouts Compta&Experts

Suivi de vos indicateurs clés avec comparaison avec votre métier
Compta&Experts vous accompagne au quotidien
Suivi de trésorerie et gestion commerciale avec relance client

Fonctionnement

Formation

L’accès à la profession n'est généralement pas soumis à des conditions de diplôme sauf cas particuliers.

Les personnes qui sollicitent leur immatriculation au Répertoire des métiers (RM) (ou au Registre des entreprises dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle) doivent suivre un stage de préparation à l'installation (SPI).

Type de structure, nature de l'activité

Un professionnel de la construction, de l’entretien et de la réparation des bâtiments est réputé exercer une activité artisanale si l’entreprise compte moins de 10 salariés (lorsqu’elle effectue des achats-reventes de produits, l’activité sera également commerciale).

Si elle en compte plus de 10, l'activité sera commerciale.

Les artisans-commerçants et les artisans qui créent une société commerciale doivent être inscrits simultanément au Registre du commerce et des sociétés et au Répertoire des métiers.

Règlementation spécifique au métier

Avant l'ouverture de tout chantier, le professionnel doit justifier d'une assurance de responsabilité civile professionnelle.

La conduite des engins automoteurs et des appareils de levage par les salariés de l'entreprise est soumise à une obligation d'autorisation de conduite.

Sur les chantiers, le chef d'entreprise doit, pour ses salariés comme pour lui-même, mettre en œuvre les principes généraux de prévention. De plus, la carte d'identification professionnelle des salariés du BTP est obligatoire pour toute personne travaillant sur un chantier du BTP.

Il est possible pour les entreprises de facturer la TVA à 5,5 % pour les travaux de rénovations de locaux d’habitations ayant été achevés il y a plus de 2 ans. Par ailleurs, la retenue de garantie permet à l’entreprise d’acquérir un pourcentage de 5 % de la facture un an après l’achèvement des travaux si aucune malfaçon n’a été constatée.

Les sociétés du BTP relevant du régime simplifié d'imposition (RSI) peuvent présenter une comptabilité super-simplifiée (comptabilité de trésorerie) s'elles ne dépassent pas un CA de 238 000 euros pour les prestations de services ou de 789 000 € pour l'achat-revente.

Une micro-entreprise de bâtiment est une entreprise dont le chiffre d’affaires n’excède pas 70 000 euros (prestations de services) ou 170 000 euros (achat-revente). Elle ne doit pas tenir de comptabilité et se trouve dispensée d’établir des comptes annuels. Elle doit tout de même établir des factures, remplir un livre des recettes et tenir un registre des achats.

Les artisans intervenant dans des travaux de gros œuvre et de construction doivent justifier d'une assurance de responsabilité civile décennale.

Il faut noter que les références de ces contrats d'assurances doivent figurer sur les devis et les factures remis aux clients et une attestation doit être jointe.

Les professionnels qui réalisent des travaux au domicile des particuliers (travaux de chauffage, de plomberie, de vitrerie, de serrurerie, d'électricité) sont soumis à des règles d'informations.

Spécificités comptables, fiscales et sociales

Quels sont les enjeux de comptabilisation sur cette catégorie de métier ?

Il existe un plan comptable spécifique au BTP. Les particularités du plan de comptes pour les industries du bâtiment et des travaux publics concernent notamment des comptes comptables obligatoires tels que 436 « Caisse des congés payés », 412 « Clients – Créances garanties par paiement direct », 4454 « TVA payée sur avances et acomptes reçus ».

Les contrats à long terme peuvent être traités comptablement de 2 manières différentes :

  • La méthode à l’achèvement : le résultat prévisible sur un chantier, s’il s’agit d’un bénéfice, n’est pas comptabilisé au cours de l’exécution du contrat mais uniquement à la fin de celui-ci. Le traitement identique s’applique au chiffre d’affaires. A la clôture de chaque exercice, des en-cours de production ou de services viennent neutraliser les charges enregistrées dans les comptes tout au long de l’année. S’il s’agit d’une perte, elle doit faire l’objet d’une provision.
  • La méthode à l’avancement : le bénéfice prévu est ici lissé sur la durée du contrat, proportionnellement à son degré d’avancement. Une marge est donc dégagée dans les comptes chaque année. Cette solution représente la méthode préférentielle en comptabilité, c’est-à-dire que c’est celle qui est préconisée par la doctrine comptable.

Quelles sont les taxes dues par cette catégorie de métier ?

Une liasse fiscale est due par toutes les sociétés. De plus, les sociétés à l'IS devront s'acquitter de cette taxe.

Les autres déclarations et taxes à payer sont les suivantes : CFE, CVAE, DAS 2.

 

La convention collective applicable au personnel dans le BTP diffère pour les entreprises de plus ou moins 10 salariés et voici les points essentiels

Les caisses Congés Intempéries BTP versent les indemnités de congés payés (congé principal, cinquième semaine, prime de vacances de 30 %, congés supplémentaires de fractionnement et d’ancienneté), assurent la mutualisation du coût des congés entre les entreprises cotisantes, favorisent la prise effective des congés, même en cas de changement d’employeur.

Ce congé est payé à tous les salariés déclarés aux caisses membres du réseau BTP (ouvriers, employés, agents de maîtrise et cadres), aussi bien au personnel d’exécution qu’au personnel administratif, sous réserve du paiement des cotisations par les entreprises.

L'ouvrier qui démissionne, doit observer un préavis de 2 jours lorsqu'il compte une ancienneté de moins de 3 mois à compter de la fin de sa période d'essai et de 2 semaines lorsqu'il a une ancienneté supérieure.

L'ETAM qui démission doit respecter 1 mois de préavis s'il compte moins de 2 ans d'ancienneté, et 2 mois de préavis à partir de deux ans d'ancienneté.

En cas de démission le préavis à effectuer est 2 mois si le salarié compte moins de 2 ans d'ancienneté et, 3 mois s'il a plus de deux ans d'ancienneté.

Gestion et stratégie spécifique

Les indicateurs à privilégier dans le suivi de cette activité sont les suivants

  • Marge brute par chantier / CA par chantier : la différenciation des chantiers est primordiale dans ces métiers
  • Le prix de revient par chantier
  • Suivi de votre situation de trésorerie prévisionnelle
  • CA par client : pour connaître le panier moyen de vos clients

Pour quelle raison ces indicateurs sont intéressants à suivre ?

Tout d'abord, il est primordial de voir l'évolution de chaque catégorie de revenus (par chantier) pour déterminer quels sont les chantiers qui sont lucratifs et ceux pour lesquels il faudrait à l'avenir envisager un nouveau tarif ou un autre fonctionnement.

Il est important pour une entreprise du BTP d'anticiper sa trésorerie notamment au niveau de son BFR et de ses sorties relatives aux taxes et aux cotisations sociales.

La comparaison avec les concurrents du métier permettra éventuellement de réviser certains prix pratiqués par votre établissement.

Il est intéressant de suivre le coût de chaque chantier et la rentabilité dégagée pour gérer au mieux son entité.

Nos dernières actualités

Crédit d'impôt Innovation

Le crédit d'impôt innovation est une extension du Crédit d’Impôt Recherche. Les modalités sont identiques que celles du CIR.

Taxe locale sur la publicité extérieure

La taxe locale sur la publicité extérieure est mise en place à la discrétion de la commune ou de l’intercommunalité dudit territoire. Elle est due par l’exploitant, le propriétaire ou le bénéficiaire du dispositif publicitaire.

Compte professionnel de prévention (C2P) - Pénibilité

Le compte professionnel de prévention (C2P) concerne les salariés exposés à des facteurs de pénibilité. Dans ce cas, l’employeur est tenu d’établir une déclaration et le salarié peut accumuler des points pour prévenir de la pénibilité au travail.