L'activité

Que retrouve-t-on comme activité professionnelle dans cette catégorie de métier ? Quelles sont les activités périphériques souvent retrouvées dans cette catégorie ?

Le bijoutier a pour principale activité soit la vente soit la réalisation, en interne, des pièces, bijoux, montres. Le bijoutier peut aussi réaliser lui-même des pièces uniques ou en petite quantité, en métal. Un service de réparation est en général associé à l'activité, qu'il soit sous-traité ou non.

 

Tendances actuelles du métier, notre savoir-faire

Les activités de fabrication et réparation d'articles d'horlogerie et bijouterie sont éligibles au titre d'artisan ou de maître artisan. 

La profession distingue 4 grandes catégories d'entité dans le secteur des bijouteries-horlogeries :

  • Les bijouteries de centre-ville indépendantes ou organisées en réseau de commerce associé, appelées Horlogerie-Bijouterie-Joaillerie-Orfèvrerie (HBJO),
  • Les bijouteries implantées dans les centres commerciaux,
  • Les artisans avec ou sans magasin,
  • Les grandes surfaces (hypermarchés, grands magasins).

Si vous exercez en entreprise individuelle, il est vivement recommandé de soumettre ses comptes à un professionnel agréé pour délivrer le visa fiscal pour éviter une majoration de votre bénéfice de 25%. 

Avec Compta&Experts, vous pourrez gérer ces tâches de manière optimale. Vos tableaux de bord, suivi de caisse, informations sectorielles seront présents au quotidien pour vous permettre de prendre vos décisions avec la meilleure information. Un rapport annuel sur vos cotisations sociales de TNS vous sera remis.

De plus, nous serons présents pour vous accompagner dans le suivi de votre trésorerie et de votre stock.

 

Les atouts Compta&Experts

Suivi de vos indicateurs clés avec comparaison avec votre secteur
Compta&Experts vous accompagne au quotidien
Suivi de trésorerie et suivi de votre gestion de stock

  

Fonctionnement

Formation

Il n’existe aucune réglementation pour exercer cette profession.

 

Type de structure, nature de l'activité

Le type de structure pour ces métiers peut être indépendant ou en réseau. La nature de l'activité sera artisanale. Il faudra être inscrit au Répertoire des Métiers.

A noter que pour un bijoutier de plus de 10 salariés, nous serons sur une activité commerciale.

 

Règlementation spécifique au métier

Accueillant du public, le local doit répondre aux normes de sécurité relatives aux établissements recevant du public.

Les ventes et les fabrications de bijoux et de tout autre produit sont soumises à la TVA au taux normal soit 20%. Toutefois, les livraisons d'or, sous toutes ses formes, à la Banque de France et aux autres instituts d'émission sont exonérées de TVA.

Le bijoutier-joaillier est considéré comme un opérateur qui, dans le cadre de son activité professionnelle, détient des matières d'or, d'argent ou de platine façonnées ou non. Or, toute personne qui détient des métaux précieux (or, argent ou platine) pour l'exercice de sa profession doit tenir un registre (« livre de police ») détaillant ses achats, ventes, réceptions et livraisons de ces métaux et qui doit être présenté à l'autorité publique à toute réquisition.

Toute personne qui se livre à titre habituel à l'achat au détail de métaux doit remettre, avant le 31 janvier de chaque année, à la direction des finances publiques, la déclaration 14812 qui fait apparaître l'identité et l'adresse des vendeurs ainsi que le montant total des achats effectués auprès d'eux au titre de l'année.

Le régime d'imposition pour ces métiers est le BIC.

 

Spécificités comptables, fiscales et sociales

Quels sont les enjeux de comptabilisation sur cette catégorie de métier ?

Il est fréquent pour les bijoutiers de recevoir des sommes à titre d’acomptes ou d’arrhes. Le principe comptable est celui des créances acquises, donc, dès lors, cette somme ne peut être inscrite au titre d’un exercice que si elle correspond à une créance ou dette née au cours de cet exercice. Comme l’acheteur ayant versé des arrhes peut se rétracter en les abandonnant au vendeur, La vente n’est pas encore conclue, donc aucune créance n’est née et il n’y a pas d’enregistrement comptable.

En tant que bijoutier-horloger vous pouvez être amené à acheter des biens à l’étranger, parfois dans une devise étrangère. Cet achat doit être comptabilisé en euro dans vos documents comptables. Il y a dès lors un traitement spécifique des gains et de pertes de change liés à la hausse ou baisse du cours de l’euro par rapport à la devise utilisée.

Pour le régime de la déclaration contrôlée, on doit appliquer une comptabilité de trésorerie (option possible pour la comptabilité d’engagement).

Pour un exercice en société, on applique les règles de la comptabilité commerciale complète.

 

Quelles sont les taxes dues par cette catégorie de métier ?

Une liasse fiscale est due par toutes les sociétés. De plus, les sociétés à l'IS devront s'acquitter de cette taxe.

Les autres déclarations et taxes à payer sont les suivantes : CFE, CVAE, DAS 2.

Il existe une contribution au poinçonnage dont le fait générateur et l’exigibilité correspondent à l’apposition du poinçon par les bureaux de garantie sur les ouvrages en or, argent ou platine.

Les cessions ou les exportations de métaux précieux, de bijoux, d’objets d’art, de collection ou d’antiquité sont imposées à la taxe sur la vente des métaux précieux.

 

La convention collective applicable aux bijoutiers-joailliers (JO 3240 - IDCC 1487) et ses points essentiels

La convention collective stipule les durées de préavis par catégorie de salariés :

  • 1 mois de préavis pour les salariés dont l'emploi est classé en niveaux I, II et III ;
  • 2 mois de préavis pour les salariés dont l'emploi est classé en niveaux IV et V ;
  • 3 mois pour les salariés dont l'emploi est classé en niveau VI et au-delà.

 

Gestion et stratégie spécifique

Les indicateurs à privilégier dans le suivi de cette activité sont les suivants

  • Marge brute par type de produit / CA par type de produit : en différenciant au minimum les catégories de produits
  • CA réalisé en moyenne par salarié
  • CA par client : pour connaître le panier moyen de vos clients

 

Pour quelle raison ces indicateurs sont intéressants à suivre ?

Tout d'abord, il est primordial de voir l'évolution de chaque catégorie de revenus (par type de produit) pour déterminer quelles sont les produits d'appel et ainsi ajuster éventuellement sa communication.

La comparaison avec les concurrents du secteur permettra éventuellement de réviser certains prix pratiqués par votre agence.

Il est intéressant de connaître son CA par salarié car on peut se rendre compte facilement de la rentabilité de son établissement et ajuster éventuellement son volume d'activité ou ses prix par exemple.

Nos dernières actualités

Mécénat et dons aux associations

Toutes les entreprises assujetties à l’IS ou à l’IR et ayant fait des dons à des organismes à but non lucratif ou des associations peuvent être éligibles à l’obtention d’une déduction fiscale.

Crédit d'impôt en faveur des métiers d'art

Dans le but de favoriser le secteur d'artisanat ou d'industrie d'art et de soutenir la compétitivité et la capacité d'innovation des savoir-faire traditionnels, le crédit d'impôt en faveur des métiers d’art permet d'encourager la création artisanale d'excellence en allégeant ses coûts, notamment salariaux.

Bulletin dématérialisé

A partir du 1er janvier 2017, la dématérialisation du bulletin de paie est devenue la norme et le format papier l’exception. En effet, le décret n°2016-1752 du 16 décembre 2016 indique les modalités de mise en place du bulletin de paie électronique.