L'activité

Que retrouve-t-on comme activité professionnelle dans cette catégorie de métier ? Quelles sont les activités périphériques souvent retrouvées dans cette catégorie ?

Nous retrouvons notamment dans cette catégorie de métier les activités professionnelles telles que coiffeur en salon, coiffeur à domicile, institut de beauté, esthéticien en salon, esthéticien à domicile qui sont des professions artisanales.

Les activités périphériques à ces métiers peuvent être l'achat/revente de produits de cosmétique, de beauté ou de coiffure.

Tendances actuelles du métier, notre savoir-faire

Les professionnels de ces métiers proposent un service d’écoute et de conseil auprès de leurs clients. Il existe un lien entre les métiers de la coiffure, l'esthétique, la beauté et la mode. Ces métiers prônent des techniques et un savoir-faire précis.

Le chef d’entreprise dans ces métiers doit être capable de gérer sa structure sur plusieurs plans : humain, technique et administratif. La création et la fidélisation de sa clientèle, le management des équipes, la relation avec les fournisseurs et le contrôle de la propreté des lieux font partie du quotidien de son quotidien.

Avec Compta&Experts, vous pourrez gérer ces tâches de manière optimale. Vos tableaux de bord, suivi de caisse, informations sectorielles seront présents au quotidien pour vous permettre de prendre vos décisions avec la meilleure information. Un rapport annuel sur vos cotisations sociales de TNS vous sera remis.

De plus, nous serons présents pour vous accompagner dans le suivi des cartes de fidélité (remise fidélité) et la gestion des stocks (produits revendus et consommables).

Les atouts Compta&Experts

Suivi de vos indicateurs clés avec comparaison avec votre secteur
Compta&Experts vous accompagne au quotidien
Méthode de fidélisation de vos clients et de gestion des stocks spécifiques à votre métier

Fonctionnement

Formation

Pour le secteur artisanal, un stage de préparation à l'installation (SPI) de 4 à 5 jours est nécessaire auprès de la Chambre des Métiers. Il vous faudra prévoir un budget d'environ 250 € pour ce stage.

Pour exercer, un coiffeur devra être titulaire d'un Brevet Professionnel de coiffure, Brevet de Maîtrise de coiffure ou d'un titre RNCP dans un domaine directement lié à la coiffure.

Type de structure, nature de l'activité

Le type de structure pour ces métiers peut être indépendant ou franchisé. La nature de l'activité sera artisanale pour l'activité principale et commerciale pour l'achat/revente de produits périphériques.

A noter que pour un salon de coiffure de plus de 10 salariés, nous serons sur une activité uniquement commerciale.

Règlementation spécifique au métier

La règlementation en matière d'hygiène et d'environnement est très rigoureuse dans ces métiers.

L'exploitant doit s'assurer de l'utilisation d'une caisse enregistreuse conforme. Il est obligatoire pour ces métiers de tenir un journal de caisse et un journal de recettes quotidien, souvent proposé sur les logiciels de caisse.

De plus, l'exploitant doit s'assurer de l'affichage obligatoire en vitrine des tarifs des prestations les plus courantes.

En ce qui concerne les factures (ou notes), elles sont obligatoires si le prix est supérieur à 25 € TTC, facultatives si inférieures (mais doivent être fournies en cas de demande du client).

La facture (ou note) doit comporter les éléments suivants :

  • date
  • nom et adresse du salon
  • nom du client (sauf demande de ce dernier)
  • date et lieu d'exécution de la prestation
  • décompte détaillé de chaque prestation et produit (en quantité et en prix)
  • somme à payer HT et TTC

Le double doit être conservé durant 2 ans.

Le régime d'imposition pour ces métiers est le BIC avec un taux de TVA de 20%.

L'UNEC est un réseau important dans les métiers de la coiffure.

Spécificités comptables, fiscales et sociales

Quels sont les enjeux de comptabilisation sur cette catégorie de métier ?

Il est conseillé d'isoler les comptes d'achat et revente de produits (607/6037/707).

Une valorisation des stocks rigoureuse est de mise avec une différenciation des produits destinés à la revente et des produits utilisés dans le salon.

La valorisation des stocks se fait en règle générale au coût d'achat des marchandises décoté des remises des fournisseurs.

Les cartes de fidélité vendues en avance doivent être prises en compte comme un produit étalé.

Une provision pour ces cartes de fidélité doit être prévue (fiscalement déductible).

Quelles sont les taxes dues par cette catégorie de métier ?

Une liasse fiscale est due par toutes les sociétés. De plus, les sociétés à l'IS devront s'acquitter de cette taxe.

Les autres déclarations et taxes à payer sont les suivantes : CFE, CVAE, DAS 2.

Quelles sont les exceptions fiscales spécifiques à cette catégorie de métier ?

Les pourboires obligatoires doivent être assujettis à TVA.

Les pourboires spontanés ne sont pas imposables.

La convention collective applicable au coiffeur (JO 3159 - IDCC 2596) et ses points essentiels

L'essai professionnel peut être au maximum d'une journée indemnisée 7 heures au SMIC.

La période d'essai peut être au maximum de 2 mois pour les employés et 3 mois pour les cadres.

Une prime d'ancienneté est prévue.

Une prime de rémunération variable existe à certaines conditions :

  • sont visés certains salariés et notamment ceux dont la classification correspond à « Emplois de coiffeur et techniques de la coiffure » ;
  • pour ces salariés, une rémunération variable doit être versée si le chiffre d’affaires HT est supérieur à l’objectif fixé ;
  • la rémunération variable est égale à au moins 10 % de la différence entre le chiffre d’affaires et l’objectif fixé.

Gestion et stratégie spécifique

Les indicateurs à privilégier dans le suivi de cette activité sont les suivants

  • CA par client : pour connaître le panier moyen de vos clients
  • Marge commerciale sur la revente des produits (en %)
  • CA réalisé en moyenne par salarié
  • Marge brute coiffure / CA coiffure

Pour quelle raison ces indicateurs sont intéressants à suivre ?

La comparaison avec les concurrents du secteur permettra éventuellement de réviser certains prix pratiqués par votre établissement.

Il est intéressant de connaître son CA par salarié car on peut se rendre compte facilement de la rentabilité de son établissement et ajuster éventuellement son volume d'activité ou ses prix par exemple.

Par ailleurs, il est intéressant de voir l'évolution de chaque catégorie de revenus (coiffure et achat/revente) pour déterminer quelle activité soutient l'autre et ainsi ajuster éventuellement sa communication.

Nos dernières actualités

Aides à l’embauche

Il existe de nombreux dispositifs d’aide à l’embauche notamment en ce qui concerne les secteurs géographiques (comme les ZFU, ZRU ou les ZRR) et les salariés spécifiques. Nous allons aborder ici plusieurs dispositifs concernant l’embauche de salariés spécifiques.

Aide en faveur des TPE embauchant des jeunes apprentis

Dans l’objectif de promouvoir l’embauche des jeunes apprentis, il a été mis en place un dispositif favorisant leur embauche. Les TPE employant moins 11 salariés au 31 décembre de l’année précédente pourront bénéficier de l’aide en faveur des TPE embauchant des jeunes apprentis.

Crédit impôt Apprentissage

Le crédit d'impot apprentissage est une mesure d'encouragement à l'embauche des apprentis, pour les entreprises, sans restriction de statut juridique (entreprise individuelle, sociétés de capitaux) ou de secteur d'activités. Une entreprise peut en bénéficier dès lors qu'elle embauche un apprenti pendant au moins 1 mois.