L'activité

Que retrouve-t-on comme activité professionnelle dans cette catégorie de métier ? Quelles sont les activités périphériques souvent retrouvées dans cette catégorie ?

L'hôtel est un lieu d'hébergement qui offre en location des chambres ou des appartements meublés à une clientèle de passage, généralement sur une base journalière, hebdomadaire ou mensuelle. L'établissement peut proposer des prestations complémentaires : repas et boissons, garage, blanchisserie, piscine, salle de culture physique, installations pour conférences et séminaires, etc. 

Le restaurant traditionnel est un établissement servant des repas à consommer exclusivement sur place contre rémunération.

Le restaurant rapide ou à emporter est un établissement proposant la vente au comptoir d'aliments et de boissons présentés dans des conditionnements jetables, que l'on peut consommer sur place ou emporter.

Tendances actuelles du métier, notre savoir-faire

La réussite dans ces métiers est souvent synonyme d’approche irréprochable mais également inventive et attractive.

Les matières premières utilisées sont généralement périssables, et à conserver selon des normes d’hygiène très stricte (protection de la santé). L’exploitant de restaurant doit maitriser la gestion de ses stocks, et limiter les déperditions de produits périmés ou impropres à la consommation.

Les éléments à suivre et maîtriser pour le chef d'entreprise sont divers et multiples : gestion des tickets restaurants, gestion des pourboires, taux de remplissage, tickets moyens, turnover, saisonnalité, taxe de séjour, contribution à l'audiovisuel public, norme hygiène sécurité environnement notamment.

L'analyse des coûts de revient doit être suivi régulièrement.

Nous pourrons vous aider à mettre en place des fiches techniques ou à élaborer votre carte.

Avec Compta&Experts, vous pourrez gérer ces tâches de manière optimale. Vos tableaux de bord, suivi de caisse, informations sectorielles seront présents au quotidien pour vous permettre de prendre vos décisions avec la meilleure information. Un rapport annuel sur vos cotisations sociales de TNS vous sera remis.

De plus, nous serons présents pour vous accompagner dans le suivi des cartes de fidélité (remise fidélité) et la gestion des stocks.

Les atouts Compta&Experts

La mise en place de suivi budgétaire (taux de remplissage, nombre de couverts, marges) avec comparaison avec votre secteur
Compta&Experts vous accompagne au quotidien
Méthode de fidélisation de vos clients et de gestion des stocks spécifiques à votre métier

Fonctionnement

Formation

Il n’existe aucune réglementation pour exercer cette profession.

Pour le secteur artisanal, un stage de préparation à l'installation (SPI) de 4 à 5 jours est nécessaire auprès de la Chambre des Métiers. Il vous faudra prévoir un budget d'environ 250 € pour ce stage.

Type de structure, nature de l'activité

Le type de structure pour ces métiers peut être indépendant ou franchisé. La nature de l'activité sera commerciale en cas de consommation sur place et artisanale en cas de fabrication artisanale de plats à partir de produits frais pour consommation immédiate à emporter ou à livrer.

A noter que pour une activité CHR de plus de 10 salariés, nous serons sur une activité uniquement commerciale.

Règlementation spécifique au métier

La règlementation en matière d'hygiène et d'environnement est très rigoureuse dans ces métiers. Pour les locaux qui sont ouverts au public, les obligations relatives aux ERP (établissements recevant du public) doivent être respectées en termes de sécurité incendie et d'accessibilité.

L'exploitant doit s'assurer de l'utilisation d'une caisse enregistreuse conforme mais également d'un paramétrage efficace de cette dernière.

Pour les cafés et restaurants, toutes les recettes provenant aussi bien de la vente à consommer sur place, que de la vente à emporter (ou en livraison) sont taxées à 5,5%.

Les cafés et restaurants ne sont assujettis au taux de 20% que sur la vente de boissons alcoolisées ainsi que sur certains chocolats et confiseries.

Toutes les recettes des hôtels sont désormais soumises au taux de 5,5%, sauf pour 2 prestations : le taux normal (20%) est appliqué en cas de location de salle de la part d'un hôtel sans fournir de personnel et le taux de 20% est toujours applicable sur les recettes provenant de la vente d'alcool.

Toute personne qui souhaite déclarer l'ouverture, la mutation, la translation ou le transfert d'un débit de boissons à consommer sur place de 3ème ou de 4ème catégorie ou d'un restaurant doit suivre une formation spécifique portant sur les droits et obligations attachés à l'exploitation de ce type d'établissement, ainsi que sur les problématiques de santé publique.

Une personne qui souhaite exploiter un débit de boissons à consommer sur place ou à emporter, ou un restaurant doit faire, 15 jours au moins à l'avance et par écrit, une déclaration d'ouverture : le formulaire 11542, accompagné des pièces justificatives indiquées dans la notice, doit être adressé à la mairie de la commune d'implantation ou, à Paris, à la préfecture de police.

Dans les départements du Haut Rhin, du Bas Rhin et de la Moselle, cette déclaration n'est pas à effectuer mais une autorisation d'exploitation d'un débit de boissons à consommer sur place ou à emporter, ou d'un restaurant doit être demandée auprès des services de la préfecture, accompagnée d'une pièce d'identité.

Les menus ou cartes du jour ainsi qu'une carte comportant au minimum les prix de 5 vins (ou les prix des vins s'il en est servi moins de 5) doivent être affichés de manière visible et lisible de l'extérieur de l'établissement

Si le restaurant est titulaire d'une licence de débit de boissons, une signalisation rappelant le principe de l'interdiction de fumer dans l'établissement et une affiche rappelant les dispositions du code de la santé publique relatives à la répression de l'ivresse publique et à la protection des mineurs doivent être apposées

Pour obtenir le droit de diffuser de la musique, l'exploitant doit demander, au minimum 15 jours avant l'ouverture de l'établissement, l'autorisation d'utiliser le répertoire de la Sacem. Une redevance annuelle sera due.

Le régime d'imposition pour ces métiers est le BIC.

Spécificités comptables, fiscales et sociales

Quels sont les enjeux de comptabilisation sur cette catégorie de métier ?

Il n'existe pas un plan comptable professionnel pour l’activité de CHR.

La spécificité comptable des restaurants est le suivi pointu de la marge. Le prix d’achat des matières est à suivre de manière régulière. Il représente généralement entre 25 et 35% du chiffre d’affaires. La hausse du coût de la matière est difficile à répercuter sur le prix du menu ou des plats à la carte.

Une valorisation des stocks rigoureuse est de mise avec une différenciation des produits destinés à la revente et des produits utilisés pour être transformés.

Quelles sont les taxes dues par cette catégorie de métier ?

Une liasse fiscale est due par toutes les sociétés. De plus, les sociétés à l'IS devront s'acquitter de cette taxe.

Les autres déclarations et taxes à payer sont les suivantes : CFE, CVAE, DAS 2.

Pour les hôtels, la taxe de séjour ou la taxe de séjour forfaitaire peut être instituée par les communes et leurs groupements. Selon son mode de perception, l'exploitant devra reverser à la collectivité territoriale cette taxe perçue au réel auprès des clients ou la verser directement à celle-ci en cas de perception au forfait.

En cas de mise à disposition de postes de télévision, les CHR ont l'obligation de paiement de la contribution à l'audiovisuel public.

Les établissements employant un apprenti peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt à ce titre.

Un crédit d'impôt existe pour les établissements dont le dirigeant ou un salarié est titulaire du titre de maître restaurateur.

La convention collective applicable au CHR (JO 3101 - IDCC 991) et ses points essentiels

Les salariés présents lors des services (temps de repas des clients) bénéficient d’un avantage en nature, prix d’un repas acquis ou consommé sur place, soumis à cotisations sociales.

Pour les établissements ayant recours à des extras ou des travailleurs saisonniers pour un besoin ponctuel de renforts et qui les rémunère à l'aide du titre emploi entreprise, ils ont droit à une aide égale au montant des cotisations patronales restantes à payer au niveau du SMIC.

La prime TVA doit être versée une fois par an aux salariés travaillant dans le secteur des hôtels cafés et restaurants. Elle est octroyée aux salariés ayant au moins un an d'ancienneté et faisant partie du personnel le jour du versement de la prime TVA.

Gestion et stratégie spécifique

Les indicateurs à privilégier dans le suivi de cette activité sont les suivants

  • Marge brute / CA
  • CA réalisé en moyenne par salarié
  • Taux de remplissage
  • CA par client : pour connaître le panier moyen de vos clients

Pour quelle raison ces indicateurs sont intéressants à suivre ?

Tout d'abord, il est primordial de voir l'évolution de la marge brute pour déterminer si la gestion des stocks et la variation du prix des matières premières est maîtrisées.

La comparaison avec les concurrents du secteur permettra éventuellement de réviser certains prix pratiqués par votre établissement.

Il est intéressant de connaître son CA par salarié car on peut se rendre compte facilement de la rentabilité de son établissement et ajuster éventuellement son volume d'activité ou ses prix par exemple.

Quelles sont les points stratégiques à suivre ?

Au niveau marketing, il est conseillé d'axer ses efforts autour des éléments suivants : site internet, carte fidélité, prospectus, réservation en ligne.

Pour mieux adapter votre stratégie et votre politique prix, il est conseillé d'être attentif aux éléments suivants : attractivité de l'emplacement, concurrence, profil clientèle (plus ou moins aisée), attractivité du local.

Compta&Experts est également présent pour vous conseiller dans la faisabilité et le financement de vos projets d’investissements : acquisition de matériels, agencement, ouverture ou reprise d'un nouvel établissement.

Nos dernières actualités

Contribution à l’audiovisuel public

La contribution à l’audiovisuel public est due par tout professionnel (société ou personne physique) qui détient un poste de télévision ou un dispositif similaire dans un ou plusieurs établissements.

Crédit d'impôt en faveur des "Maîtres Restaurateurs"

Ce crédit d'impôt est octroyé aux entreprises de restauration, dont le dirigeant ou un salarié est titulaire du titre de maître-restaurateur. Il concerne les maîtres restaurateurs qui ont obtenu leur titre entre le 15 novembre 2006 et le 31 décembre 2017.

Taxe locale sur la publicité extérieure

La taxe locale sur la publicité extérieure est mise en place à la discrétion de la commune ou de l’intercommunalité dudit territoire. Elle est due par l’exploitant, le propriétaire ou le bénéficiaire du dispositif publicitaire.