L'activité

Que retrouve-t-on comme activité professionnelle dans cette catégorie de métier ? Quelles sont les activités périphériques souvent retrouvées dans cette catégorie ?

Les professions de traducteur et interprète sont dites libérales non règlementées. Il s’agit d’une donc profession libérale pouvant être exercée à titre indépendant.

 

Tendances actuelles du métier, notre savoir-faire

Le traducteur transpose un texte écrit dans une langue vers une autre langue en respectant le fond et la forme de l'original. Les traducteurs littéraires sont peu nombreux et assimilés à des auteurs, alors que la traduction de documents techniques est plus importante.

L'interprète restitue un discours d'une technicité souvent élevée avec toutes ses nuances. Il travaille en simultané, lors de conférences notamment, dans une cabine en binôme avec un échange toutes les 30 minutes car l'exercice demande technicité et concentration. Il peut aussi traduire en consécutif pour de petits groupes. Dans tous les cas, l’interprète effectue un travail de préparation sur ses interventions en revoyant le vocabulaire du secteur et en étudiant les documents transmis par l'organisateur.

Le métier de traducteur-interprète exige de plus en plus souvent une spécialisation par métier ainsi que la maîtrise d'au moins deux langues en plus de la sienne.

Si vous exercez en libéral, il est vivement recommandé de soumettre ses comptes à un professionnel agréé pour délivrer le visa fiscal pour éviter une majoration de votre bénéfice de 25%. 

Avec Compta&Experts, vous pourrez gérer ces tâches de manière optimale. Vos tableaux de bord, votre gestion commerciale, votre module note de frais seront présents au quotidien pour vous permettre de fonctionner avec fluidité.

De plus, nous serons présents pour vous accompagner dans le suivi de vos relances clients et de votre trésorerie.

 

Les atouts Compta&Experts

Suivi de vos indicateurs clés avec comparaison avec votre métier
Compta&Experts vous accompagne au quotidien
Suivi de trésorerie et gestion commerciale avec relance client

 

Fonctionnement

Formation

L’accès à la profession n'est généralement pas soumis à des conditions de diplôme sauf cas particuliers.

 

Type de structure, nature de l'activité

Les traducteurs/interprètes peuvent exercer sous la forme BNC, Micro-BNC ou en société.

S'il relève du régime du micro (recettes inférieures à 70 000 euros pour les prestations de services), le traducteur/interprète peut se faire rembourser jusqu’à 915 euros de frais de comptabilité par an (sous forme de réduction d’impôt).

 

Règlementation spécifique au métier

Les opérations de traduction sont soumises à la TVA normale à 20% tandis que les traducteurs d’œuvres de l’esprit peuvent bénéficier du régime spécifique des droits d’auteurs (5,5%).

Les traducteurs littéraires sont habituellement rémunérés en droits d'auteur. Les traducteurs techniques peuvent, eux, être rémunérés au mot, à la ligne, au signe ou au feuillet.

Le régime d'imposition pour ces métiers est le BNC relevant de la CIPAV.

 

Spécificités comptables, fiscales et sociales

Quels sont les enjeux de comptabilisation sur cette catégorie de métier ?

Dans le régime micro, la déclaration d'impôt est simple et le traducteur/interprète bénéficie d'un abattement forfaitaire de 34% pour ses frais professionnels. Il est dispensé de tenue d’une comptabilité même si un livre des recettes doit être complété. Il n'y aura pas de liasse fiscale à transmettre. Les honoraires perçus doivent être déclarés sur la déclaration des revenus n° 2042 C.

Pour le régime de la déclaration contrôlée, on doit appliquer une comptabilité de trésorerie (option possible pour la comptabilité d’engagement).

Pour un exercice en société, on applique les règles de la comptabilité commerciale complète.

 

Quelles sont les taxes dues par cette catégorie de métier ?

Une liasse fiscale est due par toutes les sociétés. De plus, les sociétés à l'IS devront s'acquitter de cette taxe.

Les autres déclarations et taxes à payer sont les suivantes : CFE, CVAE, DAS 2.

Les traducteurs-interprètes peuvent bénéficier des avantages légaux sur la propriété littéraire. Ils doivent être pour cela assimilés aux auteurs. Dans ce cas, ils peuvent être exonérés de CFE. Il s’agit des traducteurs dont les œuvres sont imprimées et diffusées et qui perçoivent de ce fait des droits d’auteurs.

 

La convention collective applicable aux traducteurs-interprètes (JO 3018 - IDCC 1486) et ses points essentiels

Il est prévu des jours de congés supplémentaires liés à votre ancienneté.

De même, il existe des jours de congés supplémentaires en cas de rappel pendant les congés.

Des congés exceptionnels pour évènements familiaux, tels qu'un mariage ou le décès d'un membre de la famille ont été instaurés.

L’octroi d’absences rémunérées pour le suivi de 3 examens médicaux pour le partenaire de la femme enceinte au cours de la grossesse a été négocié.

 

Gestion et stratégie spécifique

Les indicateurs à privilégier dans le suivi de cette activité sont les suivants

  • Marge brute par prestation / CA par prestation : la différenciation des prestations est souvent intéressante dans ces métiers
  • CA réalisé en moyenne par salarié
  • Suivi de votre situation de trésorerie prévisionnelle
  • CA par client : pour connaître le panier moyen de vos clients

 

Pour quelle raison ces indicateurs sont intéressants à suivre ?

Tout d'abord, il est primordial de voir l'évolution de chaque catégorie de revenus (par prestation) pour déterminer quelle prestation soutient l'autre et ainsi ajuster éventuellement sa communication.

Il est primordial pour une entreprise de service d'anticiper sa trésorerie notamment au niveau de son BFR et ses sorties relatives aux taxes et aux cotisations sociales.

La comparaison avec les concurrents du métier permettra éventuellement de réviser certains prix pratiqués par votre établissement.

Il est intéressant de connaître son CA par salarié car on peut se rendre compte facilement de la rentabilité de son établissement et ajuster éventuellement son volume d'activité ou ses prix par exemple.

Nos dernières actualités

Crédit d'impôt Formation du chef d'entreprise

Si vous êtes une entreprise imposée selon un régime réel, ou exonérée, vous pouvez en bénéficier. Quelles que soient votre activité (commerciale, industrielle, artisanale ou libérale) et votre forme juridique (entreprise individuelle ou société), ce crédit d’impôt formation du chef d'entreprise peut s’adresser à vous (micro-entreprise exclue). 

Taxe sur les Véhicules de Société

La taxe sur les véhicules de société concerne les sociétés à but lucratif utilisant un ou plusieurs véhicules à destination de transport de passagers. Le véhicule doit être immatriculé VP (voiture particulière) ou N1 (usage multiple). A noter que les véhicules à usage commercial ou industriel ne sont pas soumis à la TVS.

AGESSA

L’Agessa est un organisme de sécurité sociale pour les artistes-auteurs placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication et du ministère des Affaires sociales. En effet, les artistes-auteurs dépendent du régime général de la Sécurité sociale mais l’Agessa a pour charge de recouvrir les cotisations et contributions dues par les artistes-auteurs des branches des écrivains, des auteurs et compositeurs de musique, du cinéma, de la télévision et de la photographie.